20 sept. 2016

[Chronique] Poseidon's Wake - Alastair Reynolds

Poseidon's Wake est le dernier tome de la trilogie des Enfants de Poséidon. Si vous n'avez pas encore lu les premiers tomes, il est plus sage d'aller voir plutôt par ici : T1 - La Terre bleue de nos souvenirs ou par là T2 - Sous le vent d'acier.

Résumé
Crucible (le Creuset), 2612. Bien après que la Trinité (Eunice - Chiku - Dakota) ait quitté le système avec les Watchkeepers, on retrouve Ndege et Mposi, les enfants de Chiku Green. Mposi fait partie du gouvernement alors que Ndege a été disgraciée et est détenue chez elle depuis des décennies. Son crime : avoir fait exploser le vaisseau Zanzibar avec encore à son bord des milliers de personnes et la quasi-totalité de la population des Tantors. Quant aux Watchkeepers, ces vaisseaux colossaux de taille kilométrique, ils n'ont pas quitté le système pour autant et leur présence inhibe tout projet de voyage interstellaire par peur de provoquer une réaction. Mais lorsqu'un signal provenant d'un système lointain, Gliese 163, est reçu sur Crucible, qui dit simplement "SEND NDEGE", cela signifie qu'il est peut être temps de braver cette interdiction tacite...

***

Alors, dans la famille Akinya, "je veux l'arrière-arrière-arrière-petite fille !" Il s'agit de Goma, la fille de Ndege, qui sans trahir la tradition familiale est devenue chercheuse sur les éléphants, experte en particulier des Tantors. J'ai eu du mal à m'attacher à son personnage, un peu à cause du personnage de Ru, sa femme, et de leurs petites disputes de couple un peu agaçantes. Du côté du système solaire, on retrouve aussi Kanu, le fils de Chiku Yellow, un aquatique désormais ambassadeur sur Mars, maintenant devenue royaume des machines et désertée par les hommes. Kanu est un optimiste incurable, et milite pour l'harmonie entre l'homme et les machines, si bien qu'il va se retrouver à cohabiter avec une intelligence artificielle greffée dans son cerveau... ce qui peut se révéler un peu désagréable parfois.

Finalement le personnage auquel je me suis le plus attachée restera Eunice. Elle est le personnage pilier de cette saga et le plus intéressant par son évolution. De programme intelligent basé sur l'assemblage des données publiques de la véritable Eunice, elle ne cesse d'évoluer, de prendre de l'épaisseur et il devient de plus en plus difficile de cerner la limite entre machine et être humain. Elle a un caractère bien trempé, elle dit les choses telles qu'elle les pense, et agit sans hésitation, parfois à contre-pied de l'avis général, ce qui en fait un personnage fort et attachant à la fois.

J'ai retrouvé dans ce tome un peu de ce qui m'avait plu dans le premier et m'avait manqué dans le second : l'esprit d'aventure et d'exploration, centré sur de mystérieux artefacts extraterrestres. Je reconnais qu'il y a encore parfois des facilités dans le déroulement de l'histoire, comme cela a pu être reproché aux tomes précédents, mais personnellement ça ne me gêne pas plus que cela (je ferme sans problème les yeux dessus et je continue le voyage !). Ce dernier tome nous emmène encore plus loin de la Terre, dans un périple assez mouvementé, avec même un peu de trahison et de meurtre (un peu). Mais je dois dire que, même si j'ai bien aimé cette lecture, je ne suis pas mécontente d'en être arrivée au bout et de pouvoir passer à autre chose. Les révélations finales n'ont pas tout à fait été à la hauteur de mes attentes -- je déteste devoir dire que j'ai été un peu déçue... Il aurait peut être été plus raisonnable de ne pas lire les trois tomes d'affilée (à mon rythme, cela signifie que j'y suis depuis quelques mois). En tous cas, ça m'a donné envie de lire (ou relire) du Reynolds -- mais pas tout de suite, je vais faire une petite pause avant...

***
Et de deux pour le challenge Summer Star Wars VII !

***
Poseidon's Wake
Alastair Reynolds
Gollancz, 2015, 598 pages

***

Et en bonus, cela fait quelques mois que je veux me remettre au dessin, alors je vous présente mon portrait de Dakota ! (Merci à ma petite sœur pour le cadrage et le tamponnage ! -- et pour ne pas faire de jalouse, je remercie aussi mon autre petite sœur qui m'a ramené ce tome tout droit d'Angleterre !)



4 commentaires:

  1. On dirait que tu as frôlé l'indigestion... De mon côté, je vais toujours une pause entre les différents volumes d'une série, histoire de respirer un peu. ;)

    En tout cas, j'espère que les tomes 2 et 3 me convaincront un peu plus que le premier, sinon je vais avoir du mal à aller au bout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement la prochaine fois j'y réfléchirai à deux fois avant d'enchaîner les tomes (mais il y a quand même le risque que j'oublie les choses avec le temps, donc il ne faut pas trop traîner non plus, au risque de ne pas y revenir...)

      Je pense que les tomes 2 et 3 valent quand même le coup d'être lus, ils sont peut être juste un peu longs.

      Supprimer
  2. Aïe pour l’enchaînement des tomes. J'évite de faire ça aussi mais c'est clair que quand on a aimé un bouquin et que l'occasion se présente d’enchaîner, c'est difficile de résister.
    Très sympa le dessin :)

    RépondreSupprimer