31 juil. 2016

[Chronique] Sous le vent d'acier - Alastair Reynolds


Sous le vent d'acier (On the steel breeze) est le deuxième tome de la trilogie des Enfants de Poséidon, dont la version française sort dans deux semaines chez Bragelonne. Cette chronique dévoile nécessairement des éléments du premier tome, alors si vous ne l'avez pas encore lu, rendez-vous plutôt par ici : La Terre bleue de nos souvenirs.

Résumé
Une centaine d'années après la génération de Sunday et Geoffrey Akinya, l'avenir de l'humanité a pris la direction de Crucible (le Creuset), la planète découverte par Arachne, la puissante intelligence artificielle conçue pour conduire les observations de recherche d'exoplanètes. À seulement 28 années lumière du système solaire, cette planète est désormais accessible, grâce aux nouveaux principes physiques découverts et laissés en héritage secret par Eunice Akinya à ses descendants. Plusieurs vaisseaux équipés de propulseurs basés sur cette nouvelle technologie font maintenant route vers la planète, à une vitesse atteignant quelques pour cent de la vitesse de la lumière.

15 juin 2016

[Chronique] La Terre bleue de nos souvenirs - Alastair Reynolds

Amatrice de space opera, j'ai déjà lu et adoré le cycle des Inhibiteurs d'Alastair Reynolds, mais cela remonte à un certain nombre d'années déjà. Blue Remembered Earth (La Terre bleue de nos souvenirs) est l'un des derniers romans publiés par l'auteur, premier tome d'une trilogie, et cette lecture ne fait que confirmer qu'Alastair Reynolds figure parmi mes auteurs favoris, et peut être bien premier en liste.

Résumé
2161, la Terre, Kenya.

Au pied du Kilimanjaro, c'est le jour de la dispersion des cendres d'Eunice Akinya. Pionnière du voyage interplanétaire, elle est aussi la fondatrice d'Akinya Space, une société industrielle et commerciale proéminente, qui couvre aussi bien l'exploitation minière d’astéroïdes et iceteroides, que la mise au point de la sarbacane du Kilimanjaro, capable d'envoyer des paquets en orbite en les propulsant dans un tunnel qui débouche près du sommet, guidés ensuite par de puissants lasers.

Geoffrey et Sunday sont deux des petits enfants d'Eunice, qui ont choisi de faire leur vie en dehors d'Akinya Space, au grand dam de leur famille : Geoffrey est chercheur et étudie les éléphants dans le bassin d'Amboseli, Sunday est artiste, établie sur la Lune. Lorsqu'ils tombent sur un indice visiblement laissé par leur grand mère à l'intention de ses descendants, ils sont aspirés dans une aventure qui va les mener, d'indice en indice, de la Lune à Mars, en passant par la ceinture d'astéroïdes. Et leur chemin est semé d’embûches, en commençant par leurs cousins qui dirigent les affaires d'Akinya Space, bien décidés à éviter tout esclandre qui pourrait nuire à l'entreprise familiale...

5 déc. 2015

[Chronique] Les Guerriers du silence - Pierre Bordage

Moi qui adore le space-opera, je n'avais pas encore lu Bordage, il fallait donc que je remédie à cela en commençant par son premier roman, publié en 1993 : Les Guerriers du silence, premier volet de la trilogie qui porte le même nom.

Résumé : Une menace pèse sur la confédération Naflin qui rassemble les systèmes habités par les humains de l'univers connu. Les Scaythes d'Hyponéros, ces êtres au pouvoir psychique qui peut aller jusqu'à tuer par la pensée, fomentent apparemment un plan pour conquérir la confédération, et peut être même pire que cela...
Tixu Oty est un employé de la CILT, l'agence de voyage par dématérialisation, et mène une vie monotone et sans ambition. Il va néanmoins se retrouver mêlé à ces événements un peu par hasard, alors qu'il décide, sans trop savoir pourquoi, d'aider Aphykit, une jeune femme poursuivie, à se téléporter sur une autre planète. Contre toute attente, l'avenir de la confédération se trouve peut être bien entre ses mains, alors qu'il n'a aucunement l'étoffe du héro...

1 déc. 2015

[Vidblog] Le blog a 1 an !

Et oui, on ne le dirait pas forcément, mais 1 an de chroniques minoritaires a passé !
"I didn’t come here to tell you how this is going to end.
I came here to tell you how it’s going to begin." Yeah ! ;)

22 nov. 2015

[Chronique] Des Milliards de tapis de cheveux - Andreas Eschbach

Des Milliards de tapis de cheveux est un roman qui m'a toujours un peu rebutée, à cause de son titre... Il m'aura fallu être poussée par les deux challenges de l'été (S4F3 et SSWIII) pour me lancer enfin dans la lecture de ce space opéra, même si la chronique arrive bien trop tard pour être comptabilisée. J'avais aussi beaucoup aimé un des derniers titres de l'auteur, Maître de la matière, ce qui m'a mise un peu plus en confiance...

Le roman débute sur une planète où la société est hiérarchisée autour d'une production très particulière, celle de tapis tissés de cheveux humains. Il existe ainsi la Guilde des tisseurs, qui ont un mode de vie assez drastique : ils tissent pendant toute leur vie un tapis de 2m par 2m, à partir des cheveux de leurs femmes (mais il n'est pas question de tondre leur chevelure, les cheveux sont récupérés un à un lorsqu'ils tombent naturellement). L’œuvre de toute leur vie est au final vendue à des marchands qui passent dans les villages chaque année. Tout ce processus a un dessein bien particulier : les tapis sont destinés à embellir le Palais des étoiles où réside l'empereur, sur une autre planète. Mais depuis quelques temps, le bruit court que l'empereur serait mort, une nouvelle qui pourrait bien bouleverser les croyances de cette planète...

19 oct. 2015

[Chronique] The Martian (Seul sur Mars) - Andy Weir

Résumé : Mark Watney se retrouve seul sur Mars, laissé pour mort par ses co-équipiers de la mission Ares 3, après qu'une tempête de sable ait conduit à l'annulation de la mission d'exploration de la planète rouge. Avec 30 jours de nourriture, un laboratoire pressurisé et deux rovers, Mark est bien décidé à survivre jusqu'à l'arrivée de la mission Ares 4, prévue dans 4 ans...


19 sept. 2015

[Chronique] L'Opéra de Shaya - Sylvie Lainé

L'Opéra de Shaya de Sylvie Lainé est un recueil de quatre nouvelles, qui a été très primé cette année : Grand Prix de l'Imaginaire 2015, prix Bob Morane 2015, prix Rosny Ainé 2015.

La première nouvelle, L'Opéra de Shaya, nous est contée du point de vue de So-Ann, née sur un vaisseau et qui voyage sans cesse de planète en planète sans trouver d'endroit où elle se sente vraiment bien. Sur chaque nouvelle planète qu'elle visite, on attend d'elle qu'elle s'intègre à la société, qu'elle intègre ses habitudes, ses règles vestimentaires et esthétiques. Mais So-Ann ne trouve pas son bonheur...
"J'en ai marre de ces vaisseaux où l'on ne fait rien d'autre qu'attendre d'être arrivé quelque part. Et j'en ai marre de ces planètes pourries qui ne rêvent que de te digérer !"